bandeau histoire Boudon
Histoire Boudon
Histoire Boudon

Près d’un siècle d’histoire et d’engagement

Voilà 100 ans que le vignoble est dans notre famille. Les générations s’y succèdent mais chacune suit la même ligne verte: produire avec passion des vins qui expriment sans artifice la typicité de leur terroir. Nous tenons, certes, à offrir des produits authentiques et d’une grande qualité gustative mais il est primordial pour nous qu’ils soient également sains. C’est pour cela que l’agriculture biologique a toujours été une évidence car ce mode cultural respecte l’équilibre de notre écosystème mais aussi la santé de chacun. La faune et la flore sont nos alliés les plus précieux, à nous de travailler avec eux en harmonie et de profiter sans les épuiser de tous les éléments offerts par Dame Nature.

gauche-vers-droite.png

1919

1919 - Domaine du Bourdieu

Hélène Cousseau prend possession du Domaine du Bourdieu

C’est la grand-mère de Patrick. En 1923, elle épouse Jean Lhomme qui vient s’installer sur la propriété. À cette période, la ferme cultive ses vignes et ses céréales avec des chevaux de trait. La surface est alors de 17 ha.

droite-vers-gauche.png

1934

Première mise en bouteille à la propriété

Cette démarche est innovante à cette période. Pour la petite histoire, l’étiquette a été réalisée par une imprimerie mobile allemande qui se déplaçait à l’époque de vignoble en vignoble. C’est de ce premier habillage que l’on tient notre vigneron. Il n’a d’ailleurs pas pris une ride !

1934 - Première mise en bouteille
gauche-vers-droite.png

1950

1950 - Foire Montauban

Première foire d’exposition à Montauban

Huguette, la fille d’Hélène et Jean, épouse Robert en 1949 qui rejoint le domaine. Robert a l’initiative de présenter comme son père Yves, lui aussi viticulteur sur la commune voisine, ses vins sur la foire exposition de Montauban. C’est une longue période de vente sur foires et salons à travers toute la France qui se met alors en place et durera jusqu’en 2000. L’idée été déjà de favoriser le circuit court pour le bien de tous.

droite-vers-gauche.png

1963

Reconversion du vignoble en agriculture biologique

Robert constate les problèmes engendrés par les produits de phytopharmaceutiques, nouvellement arrivé sur le marché. Après sa rencontre avec Raoul Lemaire, il prend  la décision d’abandonner la production conventionnelle, qui dépend de plus en plus de l’utilisation d’engrais et de produits de synthèse. Il choisit alors la voie de l’agriculture biologique, qui puise sa force dans les équilibres de la nature et le bon sens de l’homme sans l’intervention de la chimie organique.

1963 - Agriculture bio
gauche-vers-droite.png

1975

1975 - Patrick Boudon

Patrick reprend le vignoble de ses parents et le façonne à son image

Après une formation agronomique et œnologique, Patrick s’installe sur le domaine.  En 1982, il achète 6 hectares de vignes sur la commune voisine de Targon. La surface monte alors à 23ha.

droite-vers-gauche.png

1985

Début de collaboration avec Dominique OMNES, notre œnologue conseil

Après deux années difficiles, 1984, année humide pendant la récolte et 1985 où la grêle détruit 50% du vignoble familial,  Patrick décide de mettre en place une sélection parcellaire  rigoureuse qui donnera naissance au Château Haut Mallet. De là commence une étroite collaboration avec Dominique qui perdure encore aujourd’hui.

1985 - Oenologue Dominique Omnes
gauche-vers-droite.png

1989

1989 - Maryse entre dans la société

Maryse prend des parts dans le vignoble

Robert et Huguette prennent leur retraite. Le G.A.E.C. du Domaine du Bourdieu est transformé en S.C.A. (Société civile d’exploitation agricole). Maryse, alors compagne de Patrick, prend des parts de la société.

droite-vers-gauche.png

1993

Construction d’un nouveau chai

Pour des raisons de mise aux normes et d’amélioration de la qualité des vins, un ancien bâtiment est isolé et mis aux normes et devient cuvier, bouteiller et chai. Puis, un chai à barriques enterré est creusé pour permettre un élevage optimum de la cuvée premium, le Château Haut Mallet.

1993 - Nouveau chai
gauche-vers-droite.png

1995

1995 - Maryse achète 2ha à Targon

Maryse achète 2ha de friches sur la commune de Targon

Cette surface sera plantée en vignes quelques années plus tard, ce qui porte la surface totale de la propriété à 25ha.

droite-vers-gauche.png

2004

Nouveau fermage de 4ha à Soulignac

Geneviève  et  Brigitte nos  amies  et voisines, convaincues par notre façon de travailler nous proposent de prendre une partie de  leurs vignes en fermage.

2004 - Nouveau fermage Soulignac
gauche-vers-droite.png

2008

2008 - Création cuvée 1963 "origine"

Création de notre cuvée 1963 «Origine»

Un Bordeaux supérieur rouge composé à 100% d’un vieux cépage presque oublié « le Petit Verdot ». Un vin mono cépage assez rare en région bordelaise puisque ce cépage est normalement utilisé en petite quantité (au plus 10%) pour compléter les assemblages. Il est plus acide que le Cabernet et le Merlot, mais plus puissant et surtout plus tanique que ces derniers. Un raisin au tempérament propice à l’expression d’un vin de caractère, qui,  par son tempérament  rend hommage à la démarche courageuse qu’entreprit Robert en 1963, l’exclusion de tout produit de synthèse sur notre vignoble.

droite-vers-gauche.png

2015

Première vinification d’un Bordeaux rouge « sans sulfites ajoutés », CHAPÔ

La volonté d’élaborer un vin vivant et fruité était depuis longtemps recherchée. Cette expérience n’aurait pas aboutie sans le savoir-faire de nos collaborateurs Gérald Massieu et Dominique Omnes.

2015 - Vinification Chapô sans sulfites ajoutés
gauche-vers-droite.png

2018

2018 - Vinification Chapô Entre-Deux-Mers sans sulfites ajoutés

Première vinification d’un Entre-Deux-Mers « sans sulfites ajoutés », CHAPÔ

Cette fois-ci c’est avec le concours de Daniel Cuesta notre maitre de chai, et Dominique Omnes toujours présent que nous sommes parvenus à élaborer Chapô blanc. Cette cuvée exprime dans un registre inhabituel, la quintessence des arômes. Elle subjugue l’exotisme des Sauvignons, le raffinement variétal du Sémillon, pour enfin, surfer sur la finesse et le charme de la Muscadelle.

A suivre...
bande_blanc.png

un bordeaux à l'exigence bio depuis 1963

filetGdTitreBold-Blc.png

Accueil 

• Le Domaine

  > L’Histoire

  > L’Esprit

  > L’Equipe

• Galerie

• Les Vins

  > Les Blancs

  > Le Rosé

  > Les Rouges

  > Les Bulles

  > Les Douceurs

Téléchargement

Contact

05 56 23 65 60

Nous contacter

Le Bourdieu

33760 Soulignac

Visites et dégustation :

Ouvert du lundi au vendredi

de 9h à 12h et de 14h à 18h

Merci de prévenir de votre passage la veille.

logo agriculture bio europe

Mentions légales - Crédits© Vignoble Boudon - 2019

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer avec modération.